mercredi 22 octobre 2008

Dolto, moi et le vouvoiement...

Une fois n'est pas coutume, j'ai regardé l'excellent téléfilm Françoise DOLTO, le désir de vivre.


C'est à vérifier, mais, le téléfilm suggère qu'elle prônait le vouvoiement des jeunes adultes.

Personnellement, je tutoie les élèves et les apprentis (BEP/BAC-PRO) et je vouvois les adultes en formation.

En début d'année, je me suis retrouvé face à une situation inédite : en formation adulte, je retrouvais deux apprenties que j'avais tutoyées bien des années plus tôt.
Je leur ai demandé leur sentiment : devais-je garder le tutoiement auquel nous nous étions mutuellement habitué ou désiraient-elles que je passe au vouvoiement ?

Elles ont choisi de rester sur le tutoiement... tandis que je vouvoyais les autres apprenants.

Quelle est votre pratique à ce sujet ?