jeudi 20 août 2009

Apprendre pour oublier...

Dans ma discipline, la bureautique, compte tenu de mes pratiques pédagogiques (cf. le contenu de ce blog... o;)), mes apprenants font plusieurs choses en même temps :

  • Mise en oeuvre des activités pédagogiques que je leur propose ;
  • Discussion avec le voisin de table ;
  • Discussion avec le voisin d'une autre travée de tables, mais via MSN ;
  • Recherche d'une information sans rapport avec mon cours via Google ;
  • Ecoute de leur musique préférée via leur balladeur (eh oui, je les y autorise, mais chut, mes collègues ne sont pas d'accord...) ;
  • ...
Bref, ils vivent leur vie... au fil de leur propre sérendipité !

François GUITE a déjà évoqué ce type de pratique dans un billet intitulé : Multi-tasking, mémoire et déficit d'attention.

J'y avais notamment déposé ce commentaire :

Puis-je suggérer de remplacer ces termes compliqués (Multi-tasking / Sérendipité) par :

* exercer une curiosité tous azimuts dans le plaisir d’apprendre ?
Ou,
* vivre sa vie, au fur et mesure du flux qui l’anime ?

;o) D’accord, nous versons dans le débat philosophique, loin de mes (nos ?) préocupations pédagogiques… mais une fois n’est pas coutume…


François GUITE vient de publier un diaporama, support d'une intervention qu'il a mené récemment sur la e-litteratie. (Merci à MissMath...)

On y voit, notamment, un saltimbanque juché sur un mono-cycle, en train de jongler : parfaite illustration du Multi-tasking.

Je crois que pour parvenir à cette performance, il faut avoir intégrer les savoirs nécessaires au point de les oublier. Il faut être capable de ne plus y penser pour les utiliser dans l'action...

Voilà ce que je demanderai à la rentrée à mes apprenants : apprenez pour oublier !