samedi 15 mai 2010

Lire, réfléchir, écrire : comment répartir son temps ?

Je n'ai rien publié ici depuis quelques mois...


Est-ce à dire que je n'ai rien à dire ?


Oui... et Non !


Ainsi qu'en témoigne la liste de mes lectures, j'ai beaucoup lu, beaucoup partagé mes lectures grâce aux outils du Web2.0...


...Mais je n'ai rien écrit, rien construit, rien synthétiser, emporté par le courant tumultueux des flux qui m'abreuvent, me noient.


Je n'ai aucune obligation de lire de manière exhaustive tout ce que les flux me révèlent, et pourtant...


Si ces flux ne m'apportaient pas ma dose de sérendipité, je crois pouvoir dire que j'en suis devenu l'esclave !


Trop, c'est trop !


A l'ouverture de ce blog, je lisais pour étayer mes idées, étoffer mes réflexions, enrichissant au passage mes sources d'informations.
Vint le moment où ces dernières furent si nombreuses qu'il ne me restait plus de temps pour réfléchir !


Lire, réfléchir, écrire : comment répartir mon temps ?
Il n'y a pas de réponse miracle et surtout pas de réponse universelle !


Cependant, je crois pouvoir m'appuyer sur ces quelques réflexions pour réformer mes pratiques :

  1. Choisir des lectures qui aiguisent ma curiosité et... l'envie de lire !
  2. Prendre le temps d'assimiler pour mûrir mes réflexions.
  3. Ecrire pour fixer dans le temps et susciter un nouvel élan...
En fait, l'important n'est pas de quantifier le temps passé à l'une ou l'autre de ces activités...
L'important est de ne pas sauter l'une ou l'autre de ces étapes !



Il me reste néanmoins une interrogation, un doute : lorsque j'ai ouvert ce blog, c'était pour partager mes réflexions, les soumettre aux autres, les confronter à leurs réactions.
Force est de constater que j'ai échoué sur cet objectif...
Dans ce cas, faut-il continuer à publier mes réflexions, ne puis-je "récupérer" le temps que j'y consacre au profit de l'une ou l'autre des trois étapes décrites ci-dessus ?