jeudi 11 juin 2009

Les listes comme outil pédagogique ?

Maxime GRANCHAMP sur son blog Gourous du Net, propose un article où il vante les mérites de l'utilisation des listes sur un site Internet.


Adaptées au contexte de l'enseignement, il me semble que les applications pédagogiques de l'une ou l'autre des ces affirmations sont nombreuses.


On peut y lire ceci :

  1. Les listes sont rapides à lire : cf. mes réflexions sur la Gestion du temps pédagogique, la perception du temps par nos apprenants dans ce billet sur la correction et l'évaluation en temps réel.
  2. Les listes obligent à rester succinct et donc à aller au coeur du sujet : intéressant dans le cadre des traces d'apprentissage que je demande à mes apprenants ou encore dans le cadre de mon billet Simplifiez, mais densifiez !
  3. Les listes aident à la hiérarchisation de l’information : applicable dans le cadre de mon billet sur Qu'est ce que je veux/dois savoir ?
  4. Les listes structurent vos pages : une liste structurée ne peut-elle être assimilée à une carte heuristique simplifiée ?
  5. Les listes procurent du contenu facilement indexé par les moteurs : lister ce que je veux/dois savoir me permet de trouver plus facilement l'information dont j'ai besoin.
  6. Les listes sont la base d’une discussion : discuter, échanger dans le cadre d'un entretien d'explicitation ?
  7. Les lecteurs aiment être frustrés: « pourquoi je ne suis pas dans la liste ?» 
  8. Les lecteurs aiment être flattés « cool, je suis dans la liste» 
  9. Les lecteurs aiment être énervés « pourquoi X est devant moi ?»
    Quelques leviers motivationnels ?
  10. Tout le monde aime lire des listes
  11. Les lecteurs aiment les choses simples et une liste c’est simple : cf. mon billet Simplifiez, mais densifiez !
  12. Le format d’une liste est idéal pour Internet (les gens peuvent scanner le contenu) : le format d'une liste ne favorise-t-il pas la mémorisation comme notre liste de courses hebdomadaire ?
  13. Les lecteurs aiment savoir qui ou quoi est meilleur
  14. Les lecteurs aiment savoir qui ou qui est pire
    En revanche, la liste peut induire une certaine paresse intellectuelle...
  15. Vous avez lu cette liste, CQFD !

2 commentaires:

Pedago-TIC a dit…

Pour une bonne lisibilité et une attention complète, il est de coutume de ne pas dépasser 7 éléments dans une liste ... pour le reste je suis assez d'accord ...

Ceci dit rien ne remplace au niveau pédagogique une carte heuristique (mind map) bien faite (pas trop complexe, ce qui est souvent le travers des mind map).

Bonne journée, et félicitation pour ce blog

Sébastien

Gaël PLANTIN a dit…

Exact, merci Sébastien de ce rappel.

J'avais occulté cet aspect et oublier de tenir compte de l'empan mnémonique.

Je partage cette inquiétude à propos des carte heuristique qui deviennent rapidement des usines à gaz si l'on n'y prend pas garde !

C'est aussi pour çà que j'utilise beaucoup Compendium qui permet d'utiliser un même noeud (ubiquité) dans plusieurs cartes.