jeudi 25 février 2010

Pédagogie et gratuité ?

Dans le prolongement de mon précédent billet sur la notion de gratuité, je rebondis sur le billet de Pierre FRASER, Bloguer ou ne pas Bloguer, That is the question.


On peut y lire : 


Ce qui est gratuit et facile ne compte pas pour eux.


Au delà des interrogations de l'auteur sur l'intérêt de bloguer, interrogations qui m'assaillent aussi, je suis tenté de faire le parallèle avec une expérience que j'ai mené en classe ce trimestre.


Ainsi qu'en témoigne le contenu de mon blog, je vise à produire des activités pédagogiques où l'apprenant, placé en situation d'autonomie, dispose de toutes les informations dont il peut avoir besoin pour mener à bien la tache que je lui confie.


J'ai peaufiné cette pratique depuis quelques années déjà : avec le recul, je constate que mes apprenants apprécient cette méthodologie parce qu'elle les rassure.
Ils disposent d'un filet de sécurité puisque je les guide pas à pas : ma seule exigence, parvenir au bout de l'activité et produire ce qui est attendu dans le respect des consignes...


Je leur fournis, gratuitement, tout ce dont ils ont besoin...


L'expérience démontre que, pour autant, ils n'intègrent pas forcément mieux les connaissances et les savoir-faire que je cherche à transmettre : placés en situation de ré-utiliser les notions abordées, ils ne témoignent pas d'une dextérité proportionnelle à l'effort que je fournis pour les accompagner...


Ce trimestre, j'ai tenté une autre approche...


Après leur avoir présenté oralement, des documents techniques "métier", en insistant sur les informations contenues et la finalité du document (Ils devaient prendre des notes...), j'ai demandé à mes apprenants de produire en bureautique, chacun des documents présentés.


Les consignes :

  • produire un document utilisable et utile en situation réelle, vérifiable sur l'exploitation agricole du lycée ;
  • produire individuellement, mais la recherche de solution peut être collective ;
  • utiliser les fonctionnalités des logiciels (par centrer avec l'outil centrer, non avec des espaces).

Je  n'ai fourni aucun modèle, aucune explication complémentaire, si ce n'est la grille d'évaluation...


Et devinez quoi, ils se sont débrouillés, entraidés.
Ils ont trouvé des solutions aux problèmes qu'ils rencontraient.
Les documents produits sont lisibles, contiennent toutes les données requises...


Pas d'information gratuite à disposition, seulement des exigences, payantes au sens que leur respect sera payant dans l'évaluation...