jeudi 13 novembre 2008

De l'usage de la vidéo et des cartes heuristiques...

Je relais ce billet , paru sur le Blog de t@d, qui propose un tableau récapitulatif des différents modes d'apprentissage et de leurs fondements théoriques respectifs.


Il serait intéressant de compléter ce tableau en dressant, pour chaque théorie :


  • la liste des principales recommandations édictées ;
  • une liste d'exemples concrets résultant de leur application.
Par ailleurs, je rebondis sur l'une des entrées de ce tableau, en observant un modèle expert, et je fais le lien avec mon précédent billet sur l'utilisation de la vidéo en pédagogie .

Dans ce billet je dénonçais :
  • la passivité induite par une vidéo et je me proposais d'en restreindre l'utilisation aux seules activités pédagogiques d'initiation ;
  • la/ma difficulté à percevoir le contenu à retenir.
Suite à ma lecture du billet de Jacques RODET, j'envisage de ne plus utiliser la vidéo, mais de proposer à mes apprenants de m'observer en train de mener à bien l'activité pédagogique qui leur sera soumise ensuite.

Cette méthode conserve les avantages visuels d'une vidéo.
Elle apporte l'inter-activité en temps réel, avec la possibilité d'un Feed-Back.
Chaque apprenant pourrait construire, en temps réel, une carte heuristique de ce qu'il retient de ma présentation.
Nous pourrions, à la fin de la présentation, réaliser une synthèse des productions de chacun.

Qu'en penses-tu cher lecteur ?

2 commentaires:

florence Meichel a dit…

j'en pense que le déclic s'est produit et que Gael et ses élèves vont marcher à pas de géant ! :-) et pour longtemps !

Missmath a dit…

On apprend plus dans l'action. Cette stratégie place l'élève dans l'action au coeur de ses apprentissages. Ça ne peut être que gagnant.