dimanche 12 juillet 2009

A propos d'évaluation (5)

Evaluer un apprenant relève souvent du casse-tête.

Généralement, l'enseignant évalue un produit fini, théoriquement représentatif des connaissances et des compétences d'un apprenant.

Bien souvent, ce produit fini est une pure abstraction : il a été créé pour les besoins de l'évaluation et ne servira qu'à çà...

Je vous laisse découvrir le contenu plus large de cet article du Monde Diplomatique, via le fil Delicious de Jadlat pour n'en retenir, à dessein, que cet extrait :

Le modèle de développement de Wikipédia, que le professeur de droit israélien Yochai Benkler a baptisé « production collective par les pairs » (peer production), exige une grande autonomie des participants, qui s’autoattribuent les tâches.

Il est vrai que certains risquent de s’abuser, ou d’abuser autrui, quant à leurs compétences réelles ; mais Benkler estime que le contrôle par les pairs ou la moyenne statistique (si le nombre de participants est assez élevé) seront suffisants pour réguler les mauvaises autoévaluations (6).

Fondée sur la communication d’égal à égal, cette production de masse s’oppose à la position isolée de l’expert.
Le fondateur de Wikipédia, Jimmy Wales, déclare ainsi en juin 2008 qu’une encyclopédie ouverte requiert une « précision de pensée extraordinaire », car, contrairement aux « auteurs confortables d’une encyclopédie hiérarchique classique », les gens travaillant sur des projets ouverts sont susceptibles d’être « contactés et contestés s’ils utilisent de mauvais arguments ou fondent leurs conclusions sur des prémices erronées (
7) ».

En d’autres termes, sur Wikipédia, l’expertise ne s’incarne plus dans une « personne » mais dans un « processus », dans l’agrégation de multiples points de vue, dans la « sagesse de la foule ». C’est pourquoi la création d’ébauches d’articles doit être encouragée, puisque, avec un peu de travail collectif, elles pourraient bien, un jour, se transmuer en perles de connaissance.

Ces quelques lignes témoignent de l'importance du contexte d'évaluation : produire du contenu, visible, partagé avec tous, compréhensible et utiles à tous, induit des auto-exigences que d'ordinaire l'apprenant considèrent comme des élucubrations de profs...






2 commentaires:

Missmath a dit…

J'aime cette notion d'auto-exigence. Comment l'intégrer en contexte scolaire, voilà ma question. Il me semble qu'elle soit reliée à un volontariat que l'école ne pourra jamais susciter.

Gaël PLANTIN a dit…

Dans ma matière, Ô combien trans-disciplinaire, il me semble que le volontariat peut-être apprivoisé en partant des travaux spontanés, ou commandés par d'autres collègues, produits par chaque apprenant.

C'est pourquoi je travaille :
* sur la mise en place d'une FAQ susceptible d'aider chaque apprenant d'un point de vue méthodologique ;
* un système d'évaluation "temps réel" qui me permette de pointer ce que l'apprenant sait faire au moment où il me sollicite.