dimanche 24 août 2008

Trouver l’équilibre

Publié sur ACTIONSFLE, le e-Learning dans tous ses états, cet article pose la question de l'utilisation des TICE 2.0 en pédagogie :

"Il apparaît que les étudiants qui utilisent les réseaux sociaux ne sont pas prêts à accepter comme amis sur Facebook leurs enseignants ou bien de “twitter” avec eux.
On assiste à l’émergence de l’idée de “Creepy Treehouse” pour décrire les innovations technologiques des universitaires dans l’enseignement, qui donnent la chair de poule aux étudiants.
Un étudiant recommande plutôt l’utilisation d’un environnement d’apprentissage personnel ce qui souligne bien leur volonté de garder la maîtrise sur leurs différents espaces de vie et leurs différents réseaux.
Ils veulent rester libres d’agir comme ils le souhaitent : suivre un de leurs enseignants sur Twitter doit rester pour eux un acte volontaire et non quelque chose d’imposer."

Je suis d'accord avec cette analyse, chacun doit pouvoir choisir qui il intègre dans sa sphère privée.

Par ailleurs, il est important de matérialiser l'environnement d'apprentissage pour faciliter l'apprendre à apprendre.

Un environnement d'apprentissage doit être conçu non seulement pour :

  • diffuser un contenu pédagogique ;
  • faciliter la communication entre enseignant et étudiant ;
mais aussi pour permettre à l'apprenant :
  • de prendre conscience des processus qu'il met en œuvre ;
  • de matérialiser les compétences qu'il utilise et développe ;
  • de s'approprier le contenu proposé.
Les outils Web2.0 ne sont pas conçus pour répondre à ces exigences fonctionnelles.
Au mieux, ils facilitent l'appropriation par leurs fonctions de mise en page.

Dissocier l'environnement d'apprentissage des outils quotidiennement utilisés par l'apprenant doit permettre à ce dernier de prendre de la hauteur, de réfléchir au comment du pourquoi de son apprentissage.